Pension familiale pour chiens et chats située dans le cher (18)

Accueil Education




L’équilibre d’un chien passe dans un premier temps par des bases d’éducation.

Nos compagnons ont besoin de règles précises pour leur bien être.

Il faut savoir que malgré tout l’amour qu’ils nous portent, ils réagissent différemment de nous.

Les chiens comme les loups vivent en meute avec un chef.
A la maison, c’est vous le chef et vous devez lui faire comprendre.

Il est totalement proscrit de faire appel à la violence pour éduquer son chien.

Un chien comprend si vous associez à chaque mot, un geste avec une récompense à la fin de l’exercice exécuté.
Il ne faut jamais finir un exercice sur une impression négative car l’animal enregistre très facilement et reproduira instinctivement le négatif de l’exercice. Donc, il faut toujours trouver un petit « truc » qui finit bien pour que votre compagnon soit content de vous faire plaisir.

Dans le cadre de notre activité, nous vous proposons des cours d’éducation pouvant améliorer la relation que vous avez avec votre animal.

Nous ne sommes pas comportementalistes et nous ne sommes pas en mesure de prendre en charges des animaux dits agressifs.

Nous voulons seulement vous transmettre certains conseils qui viendront renforcer les rapports maître-chien.



LA SOCIABILITE

La sociabilité

Il est essentiel que votre compagnon respecte et se fasse respecter de ses congénères, cela pour le bien-être de tout le monde.
Lorsque votre animal est encore chiot, il est primordial de le confronter au monde extérieur : les marchés, le centre ville (en prévoyant un ramasse-crottes) et lui faire rencontrer d’autres chiens. Cette stimulation viendra renforcer son apprentissage, cela fera de lui un bon toutou sociable que vous pourrez emmener partout.



LA MARCHE AU PIED

la marche au pied


Avoir une bonne marche au pied avec votre chien peut vous faciliter la vie lors de vos promenades : l’empêcher de tirer sur la laisse ou qu’il parte brusquement lors d’un moment d’inattention de votre part.

Pour cela il faut l’initier dès son plus jeune âge à marcher en laisse avec lui, en utilisant un collier chaînette d’éducation. Dès que ce petit coquin décide de suivre son chemin à sa guise, il faut donner un coup sec sur la laisse pour le rapprocher de vous en lui disant « au pied », nous appelons cela « le coup de sonnette ».

Le chien s’habitue à votre commandement et finit par l’exécuter correctement.
Il est primordial de le récompenser par une friandise ou le jeu de balle.

N’hésitez pas à parler à votre compagnon durant l’exercice, afin que celui-ci garde toujours son attention sur vous. Votre voix doit être gaie et entraînante.



LE ASSIS

Le assis

La position assise n’est pas un exercice compliqué :

Association mot-geste :
Pour le faire exécuter par votre animal, il faut associer le mot « ASSIS » avec le geste.
Vous appuyez votre main gauche sur son arrière-train et vous posez votre main droite sur son poitrail et vous le faite basculer en arrière, en lui disant « ASSIS ».

Méthode naturelle :
Vous vous positionnez devant votre chien avec une friandise à la main.
En lui disant « ASSIS », vous faites glisser au dessus de sa tête la friandise, ce qui l’obligera à s’asseoir et vous le récompensez.

L’ordre « ASSIS » doit être donné avec gaieté



LE COUCHE

le couché


Cet exercice est à peu près similaire à celui du ASSIS :

Association mot-geste :
Pour lui faire exécuter, il faut associer le mot « couché » avec le geste.
Vous vous positionnez devant votre animal en lui prenant les deux pattes avant tout en les faisant glisser au sol et en lui disant en même temps « couché ».

Méthode naturelle :
Vous vous positionnez devant votre chien avec une friandise à la main.
Vous mettez la friandise au niveau de sa truffe en faisant glisser votre main au sol. Le chien s’abaissera instinctivement car il voudra récupérer son « bonbon ». A partir de là, vous mettez la friandise entre ces pattes pour le récompenser.

N’oubliez pas que le « couché » est une soumission pour le chien, il faut faire attention à vos intonations. Il faut que votre commandement soit ferme.




L’ABSENCE AU « PAS BOUGER »

abscence

Cet exercice peut être utile lorsque vous allez faire une course avec votre chien et que ce dernier n’est pas autorisé à rentrer chez le commerçant. Ou bien, si vous devez un jour neutraliser votre chien pour une quelconque raison.

COMMENT L’OBTENIR ?
Il faut y aller progressivement en restant à côté de lui. Vous avez la possibilité de le mettre en position assise ou couchée.

A partir de là, vous vous éloignez d’environ 1 à 2 mètres de lui en lui disant « PAS BOUGER ». Vous revenez vers lui et vous le récompenser s’il n’a pas bougé.

Pendant l’exercice, si votre chien bouge lorsque vous vous éloignez, alors revenez vers lui pour le remettre en position et dites lui une nouvelle fois « PAS BOUGER ».

Lorsque le chien à compris, vous pouvez vous éloignez encore de plus jusqu’à vous cacher. Petit à petit vous comprendrez que l’exercice est acquit par votre compagnon.

Le commandement « PAS BOUGER » doit être ferme et appuyé.

Un conseil pratique : vous pouvez vous amusez lors d’un « pas bouger », à enjamber votre chien tout en lui disant « PAS BOUGER ». C’est un exercice qui vient renforcer votre maîtrise du chien, pouvant peut-être vous rendre service un jour.


LE RAPPEL

le rappel

Il fait partie des exercices les plus importants de l’éducation.

POURQUOI ?
Lors d’une promenade en pleine nature avec votre compagnon en totale liberté, vous devez pour une quelconque raison le rappeler à vous pour le rattacher.

Vous l’appelez et votre chien renifle, court à droite, à gauche et ignore complètement vos commandements.

C’est à partir de là qu’un bon rappel acquit est pratique car un jour, il se peut que vous deviez le rappeler dans l’urgence.


Initiation du rappel :
Au début, votre chien est retenu par une tierce personne. Vous devez vous placer à une dizaine de mètres en face de lui et le rappeler en frappant dans vos mains et en l’encourageant avec votre voix.

La personne libère votre chien qui vient rapidement à vous car il n’aime pas la séparation même si elle n’est que de 10 mètres.

Dès qu’il vous a rejoint, vous le félicitez et le récompensez.
Cet exercice doit se faire progressivement car il est complété par le « PAS BOUGER ».

Au fur et à mesure des entraînements, votre compagnon n’aura plus besoin d’être tenu par une tierce personne.

Un conseil pratique : si votre chien ne décidait pas à revenir vers vous lors d’une promenade, partez en sens inverse ou allez vous cacher. Le chien dans sa quête personnelle, se rendra compte que vous n’êtes plus là et il vous rejoindra car sa priorité c’est vous.

Surtout, ne décidez pas de lui courir après s’il ne revenait pas, cela serait pire. Il prendrait votre course pour un jeu et de ce fait, il irait encore plus loin.


Exercice bien exécuté = récompense = Exercice acquit

Nous vous avons donné quelques bases d’éducation canine pouvant faciliter les rapports avec votre chien.

N’oubliez pas qu’un chien heureux et obéissant est un chien qui a des repères dans sa vie. Les repères, c’est vous qui les définissez.

CONSEILS PRATIQUES : lorsque vous accueillez un chiot à la maison et que ce dernier fait ses besoins partout :

Règle n° 1 : ne jamais disputer le chiot si vous ne l’avez pas vu faire. Il ne sait pas que faire ses besoins à l’intérieur est mal.

Règle n° 2 : si vous le surprenez en train de faire ses besoins, vous avez le droit de le disputer. Vous le prenez et l’emmener dehors pour qu’il comprenne que c’est à l’extérieur.

Règle n° 3 : encouragez et félicitez le chiot lorsque celui-ci fait ses besoins dehors. Il comprendra très vite.

Contrairement à nous, le chien ne se souvient pas de la bêtise qu’il a faite si cette dernière n’est pas sanctionnée dès que vous le surprenez.

Souvent il est tout penaud en nous voyant mais en réalité c’est l’expression de notre visage qui le met dans cet état. Le chien est très observateur et très sensible à nos changements d’expressions (physique ou vocale).


Mon chien, un ami pour la vie

 

Accueillir un animal chez soi, doit être un acte réfléchi.

C’est un être vivant qui mérite respect et amour de notre part.

Il nous aime, il nous observe et même si parfois il commet quelques bêtises, il est le premier à se sacrifier pour nous.

C’est bien de craquer sur une petite boule de poil, mais ce petit être grandit et parfois, il devient encombrant et par la suite gênant pour les départs en vacances.

Alors avant de vous décidez, renseignez-vous sur la race qui vous conviendrait le mieux et pensez à ceux qui sont actuellement en refuge dans l’espoir d’une seconde chance.

Quand vous accueillez un animal à la maison, vous en avez à peu près pour 15 ans de cohabitation, en sachant qu’il faut le nourrir convenablement, qu’il faut le soigner et qu’il faut le sortir. Il faut aussi penser à lui lors de vos départs en vacances : l’emmener avec vous ou lui trouver un lieu d’accueil.

Il y a trop d’animaux abandonnés chaque année à cause de la bêtise humaine qui fait passer ses intérêts avant le bien être de ses compagnons.

Abandonner un chien ou un chat, c’est anéantir toute la confiance et l’amour qu’il a pour nous. Pensez aux conséquences dramatiques.

Il y a 16 ans, nous avons recueilli un Airedale Terrier qui avait été abandonné et affreusement battu.

Il a fallu une année entière pour qu’il nous fasse confiance. Il a tenté de nous attaquer à deux reprises mais nous lui avons tenu tête. Il a fini par comprendre qu’il était chez lui avec des maîtres qui l’aimaient et le respectaient.


A ROB pour ton amour
 
ROB

 

Jours de Fermeture 2018

 

  • Lundi 2 Avril 2018
  • Mardi 1er Mai 2018
  • Mardi 8 Mai 2018
  • Jeudi 10 Mai 2018
  • Lundi 21 Mai 2018
  • Samedi 14 Juillet 2018
  • Mercredi 15 Août 2018
  • Jeudi 1er Novembre 2018 
  • Mardi 25 Décembre 2108
  • Mardi 1er Janvier 2019

    La garde de vos compagnons est bien sûr assurée durant ces journées. Seuls les arrivées, départs et visites ne pourront se faire à ces dates.

Merci de votre compréhension.